L'OBS - Brève du 17.06.2015


Capture Obs.JPG

Brève "Instant Business" parue le 17 juin 2015.

LE SLOW BUSINESS, UNE NOUVELLE FAÇON D'ORGANISER LE TRAVAIL.

À l’heure où la vitesse prime sur la gestion du temps dans les milieux professionnels, de nombreux chefs d’entreprise se penchent sur la question d’une meilleure maîtrise du temps. C’est dans ce concept que Pierre Moniz-Barreto, fondateur de l’Association Française du Management équitable, a rassemblé quelques initiatives dans son ouvrage « Slow business : ralentir au travail et en finir avec le temps toxique ». En pratique, l’ouvrage cite quelques pistes pour maîtriser ce concept entrepreneurial, issu du mouvement italien « slowfood ».

Le slow business en quelques mots

Dans un contexte de crise, une grande partie des entreprises en démarrage ont naturellement misé sur la croissance rapide de leurs activités afin de s’assurer une longue survie en pleine concurrence. Mais de nombreuses études soulignent que cette pratique peut conduire à la course à la rapidité, ce qui ferait perdre aux employés le contrôle de leur temps professionnel, mais aussi de leur vie personnelle. C’est donc là qu’intervient le slow business, lequel a pour but de réinventer la notion de la gestion du temps en milieu professionnel.

Le principe du slow business

Résultant en quelque sorte de la logique ROWE (Results-Only Work Environment), le mouvement du slow business permet aux employés de mieux contrôler leur emploi du temps et de rester toujours performants, quel que soit le rythme de croisière de l’entreprise. Le but du slow business consiste donc à mettre en œuvre un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Cela aboutira alors à une meilleure maîtrise rythmique de l’activité de l’entreprise, grâce à une alternance entre réactivité et décélération.

Quelques Autres
Medias & Events